OBJECTIF DU COURS

Cours donné par Stéphane Perrreault

Comprendre le phénomène du leadership et développer des attitudes et des habiletés propres à favoriser le leadership. Leadership et management : nouveaux paradigmes; théories et modèles explicatifs du leadership; théorie des comportements de leadership; les divers modes d’influence : analyse et implications; l’actualisation du potentiel de leadership: mesures du potentiel et principes d’actualisation. Le développement de compétences de leader au sein de groupes et d’organisations en regard de situations particulières (argumentation, négociation); leadership et pouvoir.

Lien :Plan de cours AEG1021-00 aut[1]. 2009

Théories

Leadership charismatique

Leadership situationnel

Le modèle situationnel  met l’accent sur les exigences de la situation. Plus précisément, les exigences d’une situation sont indexées par la maturité des partisans. La maturité des partisans est évaluée à partir de deux critères : la compétence et l’engagement. Il y a quatre niveaux de maturité selon cette approche :

 

Le modèle des contingences

Introduction

Qui doit changer le groupe ou le leader ? Il est difficile de changer de leadership il est préférable de changer de situation.

Éléments du modèle:

1) La notion de style revient

Préoccupation pour la tâche / Préoccupation pour les relations interpersonnelles

Compilation des résultats

En fonction des résultats, on divise les leaders en trois groupes: Axés surla tâche, les relations, ou comme ayant un score moyen

2) La situation

a) Relations entre les membres et le leader

b) Structure de la tâche

c) Pouvoir du leader (légitime et de récompenses)

Le modèle du cheminement critique

Résumé de cette approche:

Selon cette théorie, le leader

1) définit les buts;

2) clarifie les moyens d ’atteindre ce but (le chemin);

3) enlève les obstacles et

4) donne du support.

La théorie des échanges

La théorie des échanges met justement l ’accent sur l ’interaction entre le leader et ses partisans (échanges). Plus précisément, cette théorie se concentre sur la relation dyadique qui existe entre un leader et un partisan.En résumé, cette approche prône que plus la relation est bonne entre le leader et le partisan, plus ces deux personnes se sentent bien, accomplissent du bon travail et plus l ’organisation en bénéficie.

Deux types de relation dyadique

1) Endogroupe

2) Exogroupe

Partisans qui sont dans des relations dyadiques endogroupes…

a) reçoivent plus d’information de la part du leader.

b) Leader fait plus confiance

c)Se préoccupe plus d’eux

Comparativement aux partisans de l’exogroupe, les partisans de l’endogroupe …

a)Sont fiables

b) sont plus impliqués dans l’organisation (en font plus…)

c) communiquent plus…

Techniques

 Le pouvoir

Divers types de pouvoirs:

Pouvoir lié à la position du leader:

  • Pouvoir légitime (met de l’ordre) :La conséquence du pouvoir légitime sera normalement la soumission
  • Contrôle sur les ressources et les récompenses (pouvoir sur les récompenses)
  • Contrôle sur les punitions (pouvoir coercitif) 
  • Contrôle sur l’information
  • Contrôle écologique (se nomme parfois “ génie situationnel ”)

Pouvoir personnel:

  • Pouvoir d’expert
  • Pouvoir référent
  • Leadership charismatique : s’identifie au leader. Magnétisme personnel très élevé.

L’influence sociale

Les sept règles d’influence

  • Réciprocité (donnant, donnant)
  • Contraste (point de comparaison)
  • Constance
  • Preuve sociale
  • Amitié
  • Autorité
  • Rareté (rare=valeur)

La persuasion

La présentation orale

Types de présentation orale

1)Persuasion :Le but de l’exposé est de vendre une idée ou un produit

2)Explication: Le but de l’exposé est de présenter un portrait d’ensemble

3)Instruction :Le but de l’exposé est d’expliquer comment utiliser un produit ou un service

4)Rapport : Le but de l’exposé est de situer un auditoire sur un sujet qu’il connaît déjà

Les  6 étapes d’un bon exposé
1)Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai à dire aux gens
2) Analyse de l’auditoire
3) Un plan préliminaire
4) Organisation de la présentation – Question : Quel est le but de l’exposé ?
5-Pratique
6) Répondre aux questions

La négociation

 

La gestion des conflit

Types de conflit

  • Intra – personnel. Conflit à l’intérieur d’une personne. Domaine de la psychologie clinique.
  • Conflit interpersonnel. Ex : Relations de couple.
  • Conflit intragroupe. Conflit à l’intérieur d’un groupe (voir le chapitre 8 de Lewicki et al., 1997, Consolidation des équipes de travail)
  • Conflit intergroupe. Conflit entre deux groupes (voir le chapitre 7, 8, 12 de Lewicki et al., 1997; Animation 2 et le cours Comportements individuels en groupe)


Le consensus

Les six étapes afin d ’atteindre un consensus

Étape 1: La convocation

Étape 2: Clarifier les responsabilités

Étape 3: La délibération

Étape 4: Décider

Étape 5: Implantation d ’une solution

Étape 6: Évaluation

Sexe et leadership

Trois barrières qui empêchent les femmes d ’atteindre le sommet

  • Barrières corporatives: homophilie (je préfère ma catégorie pour une promotion), culture corporative véhicule des normes de production plus élevées pour les femmes
  • Barrières interpersonnelles: Le préjugé que les femmes sont moins compétentes que les hommes, pas de support social, pas de mentor
  • Barrières personnelles: Équilibre entre la maison et le travail

Compte tenu de ces barrières, que faire pour atteindre le sommet ?

Selon Mainiero (1994),

  • Stade 1: Transcender la naïveté politique (comprendre la culture corporative et apprendre à être direct)
  • Stade 2: Établir la crédibilité (se battre contre les préjugés, prendre des risques, réseauter)
  • Stade 3: Raffiner son style(comprendre les stratégies d ’influence, être direct, développer une carapace (toughness)
  • Stade 4 (suite): L ’imputabilité (c.-à-d., apprendre ce que c’est d’être en haut de la pyramide, servir de mentor et trouver un équilibre entre le travail et la famille)

La créativité

Les barrières qui nuisent à la créativité (Davis, 1999)

1- Attentes (ce qu’il faut faire et ne pas faire; Patch Adams (ou les règles à suivre; nécessité  de la bonne réponse, pas le droit à l’erreur,

pas logique)

2- Influence culturelle

3- Peu de ressources disponibles (cirque du soleil vs cirque du coin de la rue)

4- Théorie des traits et prophétie auto-réalisatrice